Get Adobe Flash player
RSS

En 2012

LABEAUTEESTRENCONTREINATTENDUEINESPEREEEMERVEILLEMENTEMOTION

"Contempler, c'est communier,

c'est faire advenir la beauté. La beauté

n'est pas cette forme seulement extérieure,

figée une fois pour toutes, qu'on peut à sa guise

poser sur une étagère comme une statuette.

La vraie beauté est élan même vers la beauté.

La beauté est rencontre, toujours inattendue,

toujours inespérée, seul le regard attentif

peut lui conférer étonnement,

émerveillement, émotion, jamais identiques"

- François Cheng - L'éternité n'est pas de trop -

- La Petite Sirène - de Edvard Eriksen - Copenhague -

- Photo de Takeru Coste que je remercie -

LABEAUTEESTRENCONTREINATTENDUEINESPEREEEMERVEILLEMENTEMOTION

 

Ballet Narcisse. Chorégraphie Michel Fokine [1880-1942].

Musique Nicolas Tcherepnin [1873-1945].

Danseur Sergeï Polunin. Copyright Sergeï Polunin - Ballet du Bolchoï - Télévision Russe.

 

 

Toutes les photos sont en bas de page.

 

* De nombreux nids d'oiseaux ont abrité des petits, au coeur de mes rosiers.

Un bain d'oiseaux est posé sur le couvercle du forage.

Une station d' alimentation pour les oiseaux est positionnée, dès que les températures baissent. Il y a aussi de nombreux distributeurs de boules de graisse, en différents endroits de la roseraie.

 

-----l>  La roseraie est devenue Refuge LPO [Ligue pour la Protection des oiseaux] (lien) le 10 Octobre 2012.

Aucun produit chimique (ni insecticide, ni désherbant, ni traitement contre les maladies des rosiers) n' est utilisé chez moi.

 

Je ne veux pas participer au massacre actuel des abeilles et insectes utiles. Sans elles, aucune pollinisation, aucune fructification...

 

-----l> Je construis un hôtel à insectes, en septembre 2012, pour les abeilles solitaires, bourdons, forficules (perce-oreilles), chrysopes, coccinelles, punaises, gendarmes, etc...

Pourquoi construire un hôtel à insectes ? Un jardin est un mini-écosystème.

Hélas, de nombreux jardinier(e)s conçoivent le jardinage en terme de destruction : éradiquer les mauvaises herbes, éradiquer les insectes, éradiquer les maladies des plantes...

En ce qui concerne les insectes indésirables (pucerons, par ex...), plutôt que d' utiliser des insecticides si toxiques, il faut attirer les nombreux insectes qui s' en nourrissent !

En hébergeant les insectes utiles, et les insectes pollinisateurs, on se garantit la pollinisation des fruits et légumes, donc de bonnes récoltes, et on est débarrassé des pucerons et autres nuisibles.

Des personnes ont voulu me faire peur, en me promettant des nids de guêpes, de frelons, et autres catastrophes. Mais en fait, guêpes et frelons n' ont de place pour loger dans un hôtel à insectes ! Aucun risque !

De plus, c' est un vrai bonheur d' observer et de découvrir les nombreux insectes qui s' installent et survivent dans l' hôtel. Le jardin devient un lieu de création, non plus de destruction.

 

Toutes les photos de la construction de l'hôtel à insectes sont en bas de page, étape par étape.

 

* Matériel préparé : (6 heures de travail) :

 

- 6 palettes en bois (récupération auprès de Monsieur Hermelin, pépiniériste, après avoir demandé la permission).

- 24 briques creuses et 16 briques plâtrières (achetées : 31 €).

- 20 tuiles plates achetées 12 €, pour les coccinelles et chrysopes.

- un tas de petites bûches, percées de trous de 3 et 5 mm, pour le remplissage intérieur des palettes (prises dans mon tas de bois, pour l'hiver).

- 2 brouettes bien pleines de foin, n' ayant reçu aucun traitement pesticide ou insecticide.

- plein de tiges de bambou (tuteurs d' origine de mes rosiers tiges et pleureurs).

- des dizaines de bouteilles d'eau récupérées, en plastique, découpées, pour tenir les tiges de bambou.

- quelques petits pots de fleurs en terre, remplis de paille, pour abriter les forficules (perce-oreilles).

- de la terre, mouillée et mélangée à du foin, pour boucher l' extrémité des briques creuses, afin que certaines abeilles maçonnières puissent creuser elles-même leur galerie.

- 4 parpaings, donnés par Monsieur Hermelin, pépiniériste, sur lesquels les palettes sont posées.

- des pierres plates et briques pleines qui "rempliront" l' espace entre les parpaings, mais en laissant la place à des lézards ou crapauds de se faufiler.

- des morceaux de tuyaux, remplis de foin.

- 2 panneaux de contreplaqué (pour usage extérieur) pour recouvrir l' hôtel à insecte : 38 €.

- de la bâche à bassin en EPDM (d'épaisseur 1,02 mm) (9 €), très résistante et non toxique (que j' utilisais déjà pour faire mes massifs de rosiers), pour recouvrir le toit en contreplaqué, et assurer l' étanchéité.

- 2 m2 de shingles (bardeaux bitumeux) : 20 € et de la colle pour bardeaux bitumeux (10 €) pour recouvrir le toit et la bâche à bassin du toit.

- des clous de tapissier, pour pointer la bâche à bassin sur le contreplaqué du toit, et pour ensuite pointer les shingles.

- du grillage fin (50 €) pour protéger l' hôtel, afin que les oiseaux ne "volent" pas le foin de l' hôtel pour faire leur nid, et ne mangent pas les insectes !

 

* Mise en oeuvre (3 jours de travail à 2 personnes) :

 

- Choisir l'emplacement de l'hôtel, orienté principalement Sud, Sud-Est. Avec les palettes, cela fait 1 m2. Avec le toit, cela fait 1,20 m2. Laisser la place pour passer tout autour, et pour tailler la haie. L'hôtel est en partie protégé des pluies d' Ouest par la haie de cyprès à l' arrière.

- L' hôtel à insectes est installé dans le fond de la roseraie, afin que les visiteurs ne soient pas intimidés, ni les insectes dérangés ; mais les abeilles solitaires ne piquent pas !

- Placer les 4 parpaings, les côtés creux vers l'extérieur, afin que des petits animaux puissent y loger.

- Remplir l'espace entre les parpaings avec des pierres plates, tuyaux, briques pleines, afin que des hérissons, batraciens (etc...) puissent s' y faufiler.

- Poser la 1ère palette, et la remplir avec des petites bûches. Percer l'extrémité des bûches (mèches de 4 et 5). Y insérer aussi des morceaux de tuyaux PVC bourrés de foin.

- Mettre de la boue dans les trous des briques plâtrières et les briques creuses (pour les abeilles maçonnières). Les poser sur les palettes.

- Placer les tuiles plates, à plat, en laissant un espace entre elles, pour les coccinelles et les chrysopes.

- Remplir les pots en terre cuite, de foin. Les poser à plat pour les perce-oreilles, et le trou d' ouverture vers l' avant pour les bourdons (en principe...). Les suspendre aux palettes par du fil métal.

- Remplir tous les espaces de petites planches, de petites bûches, de foin.

- Il aurait fallu percer des grosses bûches de bois (impossible, quel que soit le type de mèche utilisé, car le bois de chauffage est trop sec).

- Scier toutes les tiges de bambou, et les enfiler dans les bouteilles en plastique, dont l' avant et l' arrière est découpé. Le fond de chaque morceau de bambou doit être bouché, ou par le noeud du bambou, ou par de la terre.

- Placer tous les morceaux de bambou, pour les abeilles solitaires.

- Surélever la dernière palette par des planches de bois, pour faire une pente de 15° (évacuation des eaux de pluie).

- Le toit est une plaque de 1,20 m2 de contre-plaqué dit d' extérieur, de 15 mm d'épaisseur.

- Le contreplaqué du toit est ensuite recouvert de la bâche à bassin, qui est pointée avec des clous de tapissier, pour l' étanchéité du toit.

- Des plaques d' ardoises bitumeuses (shingles) sont ensuite positionnées sur la bâche à bassin du toit. Je n' avais jamais fait cela, aussi j' ai regardé des vidéos sur internet. Les découpes ne sont pas très faciles, avec le cutter, mais le résultat est très réussi !

- Un grillage très fin enveloppe tout l' hôtel à insectes (sauf la partie basse, pour les hérissons, batraciens, etc...), afin d' éviter que les oiseaux ne viennent prélever le foin qui remplit l' hôtel.

 

* Difficultés :

 

- Construire un hôtel à insecte de 1 m2 est très long... Je comprends pourquoi je voyais sur internet des groupes de 5, 6 personnes, construire leur hôtel à insectes !

- Le bois de chauffage (châtaignier, chêne...) est trop dur à percer, car trop sec... les mèches à bois, à métaux, ou à béton de la perceuse chauffent et cassent, même pour des petits trous de 4 mm... Il ne faut percer que du bois "frais", juste coupé.

- Difficile également de scier les tiges de bambou : la scie à bois déchire les cannes, seule la scie à métaux réussit bien.

- Bref, il faut être très motivé pour ce gros travail. Je comprends aussi pourquoi les rares (et pourtant très petits) hôtels à insectes vendus dans les magasins spécialisés, ou sur internet, coûtent aussi cher !

 

Je suis satisfaite de mon hôtel à insectes, qui héberge de nombreux résidents smile

 

------l> Remarque : Après plusieurs années (en 2016), les abeilles solitaires sont très nombreuses à pondre dans l' hôtel à insectes, chaque printemps.

Et, à ma grande surprise, elles pondent à nouveau dans des tiges de bambou qui avaient déjà été occupées les années précédentes, peut-être les tiges dans lesquelles elles sont nées ?

 

Vous pouvez voir de nombreuses photos, très intéressantes, de différents modèles d' hôtels à insectes sur des sites internet français, anglais ou allemands :

- site français :

www.terrevivante.org

- sites anglais :

www.metrofieldguide.com

www.inspirationgreen.com  (superbes exemples)

- sites allemands :

www.kleingaertnerin.de

w-schlegel.de/nk/body_nk2.htm

 

* Ma vie au quotidien, est facilitée en 2012 :

- Grâce à mon forage de décembre 2011, l'arrosage est beaucoup plus facile grâce aux 7 points d'eau extérieurs : tirer de lourds tuyaux était épuisant.

Je continue à n' arroser qu' une seule fois par semaine, les semaines où il n' a pas plu. L' eau est précieuse et ne doit pas être gaspillée !

 

* L'éclairage (lampes basse consommation) en différents endroits est bien agréable, le soir venu, en été...

Mais j' éclaire rarement, pour ne pas perturber la vie des animaux nocturnes (papillons, etc...).

 

* En avril 2012, la famille Sauvageot, créateurs renommés et primés, recommandent ma roseraie à la visite sur leur site internet. Je les en remercie.

Ils viennent de prendre leur retraite. Leurs roses sont désormais vendues par NIRP.

 

* Début mai 2012, La Société Française des Roses (lien) présente la roseraie sur son site internet.

La SFR montrait déjà 8 photos de ma roseraie sur son site internet, depuis un an.

 

* Fin avril, la Mairie de Cormeray a installé un panneau de signalisation, au bout de la rue.

 

-----l> Parution, le 27 mai 2012 d'un article dans la Nouvelle République :

Evadez-vous dans la roseraie de Brigitte (lien)

 

* J' ai acheté 10 pylônes pour mes grands rosiers arbustifs. Ils sont faits de 20 fers à béton lisses, de 6 mètres de long, cintrés  en leur milieu, attachés en haut pour les solidariser.

Cela fait des pylônes peu chers, solides, hauts de 2,50 mètres (enterrés de 50 cms) et qui peuvent être déplacés.

 

* En mars, les rosiers ont énormément souffert du grand froid de février (-15°-18° pendant 10 jours)... beaucoup ont gelé jusqu'au point de greffe...

Des rosiers sont morts de froid.

 

* Une soixantaine de visiteurs "éclairés", venus du département, et de différentes régions de France (Maubeuge, Ile de France, Bordeaux, Montpellier, Bretagne...).

Des échanges très sympathiques.

 

* En novembre 2012, 3 cuves de récupération d'eau de pluie, (percées sur le côté pour le drainage) sont installées afin d' accueillir 3 rosiers couvre-sols.

J' ai donc 786 rosiers, dont 490 variétés différentes.

 

* En décembre 2012, j' enveloppe les rosiers tiges dans un voile d'hivernage.

Je taille le rosier-tige, et les rosiers qui l' entourent, afin que le voile ne s' accroche pas aux aiguillons.

 

UNEMAJESTESILENCIEUSEINTIMIDANTESURABONDANCEDEVIECACHEE

"Ma première impression fut celle

d'une majesté silencieuse, intimidante, qui

évoquait une surabondance de vie cachée."

- Marcel Brion -

- La Licorne et le cerf dans la forêt -

- Lambsprinck (lien) - 17 ème siècle -

UNEMAJESTESILENCIEUSEINTIMIDANTESURABONDANCEDEVIECACHEE

 

Refuge LPO
Refuge LPO
Détail
CuveEauPluie
CuveEauPluie
Détail
BoucheArrosage
BoucheArrosage
Détail
LampadaireNord
LampadaireNord
Détail
EntréeJanvier
EntréeJanvier
Détail
Entrée Avril
Entrée Avril
Détail
EntréeJuin
EntréeJuin
Détail
Merle Neige
Merle Neige
Détail
PylôneEtArche
PylôneEtArche
Détail
RosiersGelés
RosiersGelés
Détail
PylônesRugosas
PylônesRugosas
Détail
Panneau
Panneau
Détail
NidSurArche
NidSurArche
Détail
BainOiseaux
BainOiseaux
Détail
Bourdon 2012
Bourdon 2012
Détail
Matériel Hôtel
Matériel Hôtel
Détail
Base Hôtel
Base Hôtel
Détail
IntérieurHôtel
IntérieurHôtel
Détail
PremiersEtages
PremiersEtages
Détail
TuilesCoccinelles
TuilesCoccinell...
Détail
3èmeEtage
3èmeEtage
Détail
4èmeEtage
4èmeEtage
Détail
6 étages
6 étages
Détail
PotPerce-oreilles
PotPerce-oreill...
Détail
BambousSciés
BambousSciés
Détail
Pente 15°
Pente 15°
Détail
BambousEnPlace
BambousEnPlace
Détail
DerniersEtages
DerniersEtages
Détail
PanneauToit
PanneauToit
Détail
PenteDeToit
PenteDeToit
Détail
7 Etages
7 Etages
Détail
PoseBâcheBassin
PoseBâcheBassin...
Détail
Fixer Bâche
Fixer Bâche
Détail
EtanchéitéBâche
EtanchéitéBâche...
Détail
1er shingle
1er shingle
Détail
PoseShingles
PoseShingles
Détail
ShinglesTerminés
ShinglesTerminé...
Détail
HôtelTerminé
HôtelTerminé
Détail
Côté Nord
Côté Nord
Détail
GrillageHôtel
GrillageHôtel
Détail
Osmie
Osmie
Détail
VoileHivernage
VoileHivernage
Détail
CuvePlantée
CuvePlantée
Détail
 
 
Powered by Phoca Gallery