Get Adobe Flash player
RSS

Matériel et produits

LESHOMMESDUPASSEELEVAIENTMASSACRAIENTETRESVIVANTSINSPIRERAREPULSION

" Un jour viendra où l'idée que, pour se nourrir,

les hommes du passé élevaient

et massacraient des êtres vivants

et exposaient complaisamment

leur chair en lambeaux dans des vitrines

inspirera sans doute la même répulsion

qu'aux voyageurs du 16 ème et 17 ème siècle

les repas cannibales des "sauvages"."

- Claude Levi-Strauss - (1908-2009)

- Tapisserie La chasse à la licorne (lien) -

- Metropolitan Museum - New York - 1495-1505 -

LESHOMMESDUPASSEELEVAIENTMASSACRAIENTETRESVIVANTSINSPIRERAREPULSION

 

Ballet Rachmaninov. Chorégraphie Uwe Scholz [1958-2004].

Musique Sergeï Rachmaninov [1873-1943] Suite pour 2 pianos.

Danseurs du Ballet de Leipzig. Copyright Uwe Scholz - Ballet de Leipzig.

 

 

Je n' avais jamais jardiné avant d' avoir ce jardin, et les noms des outils et matériels m' étaient alors totalement inconnus...

Des visiteurs m' ont posé des questions sur les types de liens, les tuteurs, l' engrais, etc... que j' utilise pour mes rosiers.

 

Il m' aurait été utile de trouver ce genre de renseignements - très basiques - sur un site, il y a quelques années...

Cela m' aurait évité d' acheter des produits et matériels que je n' ai jamais utilisés, et de gaspiller de l' argent...

 

Comme vous le verrez sur les photos, je suis un mauvais exemple en matière d' outils de jardinage, car je ne les nettoie pas régulièrement...

 

------l> Que le jardinier confirmé ne perde pas son temps à lire ce qui suit !

 

Voici tout ce dont je me sers dans la roseraie : les photos sont en bas de page.

 

* Les outils de jardinage :

 

- Le sécateur : Permet de tailler les branches de rosiers, de couper les roses fanées. Il en existe de nombreux modèles. Les miens sont simples et peu chers, car je les perds régulièrement en les laissant sur le terrain....

- L' ébrancheur : Une sorte de gros sécateur, avec de longues poignées, pour couper les grosses branches de rosiers, ainsi que celles des rosiers grimpants, sans monter à l' escabeau.

- La scie courbe : Permet de scier les très grosses branches âgées des rosiers grimpants, que je n' aurais pas la force physique de couper même avec l' ébrancheur.

- La cisaille à haie à lame droite : Sorte de grands ciseaux, en métal. Je l' utilise pour couper les roses fanées de mes rosiers pleureurs, quand je monte à l'escabeau.

- La cisaille à gazon : Sorte de ciseaux qui permettent un travail de finition autour d' un petit massif.

- La serfouette (panne et langue) : Outil à main, en métal, composé de 2 parties : un côté est pointu, l' autre est plat. Je m' en sers chaque jour dans les massifs, pour désherber.

- La griffe à 3 dents : Outil au bout duquel on trouve 3 "dents" (métal recourbé) qui permet de décompacter la surface de la terre, de désherber, et d' enfouir l' engrais une fois par an. Je m' en sers tous les jours (Photo). Indispensable !

- Le transplantoir : Sorte de petite pelle plate, à main, qui permet un travail précis dans un massif. Il me sert quand il faut dégager de la terre, pour enlever la terre d' un rosier à déplacer, ou mettre la bordure stop-herbe, dans une tranchée autour des massifs (je travaille à genoux, dans ce cas).

- La pelle à terreau : Très utile. Sa capacité, entre celle de la pelle traditionnelle et du petit transplantoir, me permet d' enlever et changer la terre d' un rosier arraché, et de mettre le terreau au rosier, lors de sa plantation.

- La pelle : Plus ou moins creuse. Pour apporter de la terre à mes massifs, ou pour remplacer la terre d' un rosier arraché.

- La fourche bêche (ou fourche à bêcher) : Avec 4 dents pointues. Très pratique. Préserve les vers de terre. Beaucoup plus facile à utiliser que la bêche. Me permet de décompacter la terre en profondeur, de soulever un rosier avant de le déplacer. Nécessite beaucoup moins de force physique que la bêche.

- La bêche : Outil plat qui permet de creuser, de retourner la terre. Je n' ai pas la force physique de l' utiliser ! Peut abîmer le dos. Il faut toujours garder un dos droit en jardinant, et faire travailler (plier) les jambes.

 - L' arrosoir : Récipient en plastique, ou différentes matières, qui contient 10 litres d'eau, et que j' utilise à la plantation des rosiers. Ce n' est pas un petit arrosoir pour plante d' intérieur.

 

* Les supports pour rosiers :

 

- Le tuteur parapluie : En métal. De hauteur 2,50 mètres, il se place au-dessus de la tête du rosier pleureur. Il peut posséder une petite "patte", à la base, qui est un système qui empêche le tuteur de pivoter par grand vent. Pour l' installation du tuteur parapluie (lien) en même temps que la plantation du pleureur, ou ultérieurement.

- Le tuteur colonne : Une sorte d' obélisque en métal, sur lequel je palisse les branches d' un petit rosier grimpant. Sa hauteur peut être augmentée par des tubes qui s' emboitent au pied.

- L'arche double : En métal. Se trouve facilement dans les jardineries. Sa hauteur peut être augmentée par l' ajout de tubes qui s' emboitent à ses pieds.

- Le pylône en fer à béton : 2 fers à béton lisses, recouverts (ou non) de lasure anti-rouille, et cintrés en leurs milieux. 2 de ces fers à béton, attachés par le sommet, font un excellent pylône pour rosier grimpant ou grand rosier arbustif. Il se déplace sans difficulté (Photo).

- Le pylône "Tipi" en fer à béton : 2 fers à béton de 6 mètres, coupés en leur milieu (3 mètres). Chacun est planté au-dessus du rosier qui grimpera le long des fers. Ils sont attachés en leur sommet par du lien solide en métal. Evite d' avoir à cintrer le fer à béton. Très simple d' utilisation. Se déplace facilement. Très peu onéreux (Photo).

- La chaîne : Relie plusieurs tuteurs, plusieurs pylônes en fer à béton, et permet de palisser (attacher) les rosiers grimpants. Le lien plastique souple passe dans les anneaux de la chaîne, pour bien maintenir la branche de rosier.

- La tonnelle : A faire réaliser par un artisan suivant la longueur, largeur et hauteur désirée. La mienne est en métal. Idéale pour palisser des rosiers grimpants ou lianes.

- Structure en métal pour rosier liane : Parce que j' ai fait arracher le paulownia qui servait de support au rosier liane "Neige d' Avril", j' ai fait installer 4 grandes tiges en acier (longueur 6 mètres), enfoncées de 1 mètre en terre, mais sans que le pied ne soit tenu par du ciment. Et j' ai voulu que du fer à béton, lisse et de petite section, soit enroulé en spirale le long de ces montants en métal. Cela donne un ensemble rigide, qui n' a pas de prise au vent.

- Le tuteur en boisA EVITER ABSOLUMENT. D' assez grosse section, il faut l' enfoncer à la masse, avec l' aide d'un niveau, à la plantation des rosiers tiges et des pleureurs. Les tuteurs en bois ne durent pas longtemps. Il faut en changer chaque année... Le collet pourrit, et la partie enterrée est alors très difficile à enlever. Son traitement autoclave peut utiliser des produits dangereux pour l' environnement, et la partie pourrie peut donner le pourridié au rosier, et le tuer... En résumé : difficile à installer, cher, peu durable, difficile à arracher...  ENORME GASPILLAGE D' ARGENT...

- Le tuteur en plastique vert : D' une longueur de 2,50 mètres. Je le passe dans le tuteur parapluie d' un rosier pleureur, afin que le rosier pleureur puisse avoir une envergure de 2,50 mètres au lieu de 1 mètre, qui est la largeur du tuteur parapluie.

- Le piquet en métal (vert) (pour grillage) : C' est ce que j' utilise pour soutenir mes rosiers tiges, et les pleureurs, et je regrette de ne pas l' avoir fait dès le début... Il existe en différentes hauteurs. Chaque année, j' ai plusieurs tuteurs en bois à remplacer ; en plus, le collet étant pourri, ils sont très difficiles à arracher. Les tuteurs en métal sont durables, faciles à mettre en place, faciles à arracher, et au même prix que les tuteurs en bois...

- Le tuteur en bambou : Pour guider les branches de certains rosiers, ponctuellement.

- Le tuteur métal courbe : Une partie arrondie permet de soutenir efficacement les branches de rosiers. Très pratique ! Existe en différentes hauteurs et 2 formes. Il est fabriqué en Grande Bretagne.

 

* Les produits:

 

- La corne broyée : Engrais qui libère de l' azote lentement. J' en mets une poignée dans le fond du trou de plantation de chaque rosier. Doit être recouverte de 10 cm de terre ou terreau, car sinon elle brûlerait les racines.

- L' engrais bio (organique) : C' est un engrais naturel (lien) fait de matières végétales (tourteaux de café, de cacao, d'olives, de terreau d' écorces, de vinasses de betteraves) et de matières organiques d' origines animales (fumier de mouton, farines de plumes, guano d' oiseaux de mer, corne, poudre d' os). Je l' utilise une fois dans l' année, vers le mois de mars. Une poignée pour chaque rosier. Je l' achète chez le pépiniériste local, mais il vient d' une coopérative située près d' Orléans, qui vend également aux particuliers. Leur site est www.produjardin.fr (lien).

- Le terreau : Doit être de bonne qualité. Un bon terreau est assez onéreux, mais dans ce domaine, on en a pour son argent ! Je l' utilise à la plantation du rosier. Le terreau (lien) que j' utilise vient de la même coopérative, près d' Orléans.

 

* Le Matériel :

 

- La ceinture porte-outils : Très utile pour porter sur soi tout le petit matériel de jardinage. Coût : environ 10 €.

- Les gants à rosier : Gants en coton, renforcés par du latex. Indispensable pour se protéger des aiguillons des rosiers. Mais il n' est pas toujours facile de travailler avec !

- Les chaussures de jardin : Sabots, chaussures ou bottes de jardin, en PVC ou en néoprène. Pratiques, permettent d' aller dans la terre, et de se salir sans complexe !

- Le lien plastique souple : Lien plastique, avec un fil de métal au milieu, en bobine de 100 mètres. Me permet d' attacher les branches des rosiers (grimpants ou pleureurs), sur leurs supports. La bobine porte une encoche en métal, pour couper le lien.

- Le lien tuyau armé : Lien épais, en plastique, armé d' une partie métal en son centre. Il est souple et se coupe avec une paire de tenailles. Il me sert pour attacher la canne des rosiers pleureurs, et celles des rosiers tiges, au tuteur parapluie, au tuteur en bois, ou en métal. Il doit être desserré chaque année, sinon le rosier peut "s' étrangler" - Photo -

- Les bordures stop-herbe : Rouleau de plastique vert, de différentes hauteurs, en vente dans les jardineries. J' en utilise de hauteur 30 cm, dans une tranchée, autour de chaque massif, afin que le chiendent n' envahisse pas le massif. Indispensable.

- Le bloque-racines : Rouleau, de hauteur 70 cm, que j' utilise pour créer des poches de plantations : pour planter des rosiers, dans un massif déjà existant de grands rosiers, mais surtout pour les planter près d' une haie de thuya ou de cyprès. Les racines indésirables sont bloquées. Se découpe aux dimensions voulues. Prévu, à l' origine, contre les rhizomes des bambous.

- Astuce anti-taupe : Un tuteur (en bambou, ou en plastique) surmonté d' une bouteille vide, à l' envers, est planté dans la taupinière. Les vibrations de la bouteille, quand le vent la fait bouger, sont désagréables à la taupe, qui... va voir ailleurs !

- Les bordures lisses en béton : Je les pose, à plat, à l' intérieur des massifs, pour pouvoir aller travailler dans les massifs (désherber, tailler les rosiers, etc...), sans tasser la terre.

- Le voile d' hivernage : Voile en polypropylène non tissé qui existe en différentes largeurs, longueurs, épaisseur, couleur. Il protège les rosiers tiges des dégâts du gel - Photo -

- La housse d'hivernage : Voile d' hivernage dont 3 côtés sont cousus ensemble, il suffit alors de glisser la housse sur la plante à protéger. Je l' utilise sur les jeunes rosiers pleureurs. Mais ensuite, ils sont trop larges pour être protégés.

- Les bordures en bois : J' ai gaspillé beaucoup d'argent en achetant ces bordures au début de la roseraie... le bois (même traité "autoclave") pourrit vite, il faut les changer souvent. Totalement inutiles...

- Le pluviomètre : Indispensable ! Sorte de tube gradué qui permet de savoir quelle quantité de pluie est tombée. Ne pas l' installer sous un arbre, bien sûr. Il faut avoir 20 mm de pluie pour ne pas avoir à arroser dans la semaine.

- Le niveau : Utile pour enfoncer, le plus verticalement possible, le tuteur en métal, et/ou le tuteur parapluie, d' un rosier tige ou pleureur.

- La brouette : En métal. J' en utilise 2. Je trouve que celle à roue gonflable est plus confortable d' utilisation que celle à roue pleine. Me permet de transporter mes outils de jardinage, le terreau, l' engrais, et de déplacer mes rosiers pendant l' hiver, si besoin.

- Le taille-haie électrique : Un petit taille-haie électrique, qui nécessite des rallonges, pour tailler les haies autour de la roseraie. Certains rosiers paysagers sont assez costauds pour être taillés avec un taille haie. Les haies de la roseraie sont taillées en janvier, et au mois d' août, avant et après la période des nids.

- Le taille-bordure : Permet de garder "net" l' extérieur des massifs de rosiers, le long des pavés, là où la tondeuse ne peut pas faire ce travail de finition. Le point faible de ces taille-bordures est la "tête". A cause de cette piètre qualité, je dois remplacer ce taille-bordure tous les 2 ans, juste le temps de la garantie... c' est très décevant, voire choquant...

- La tondeuse-mulcheuse : Une petite tondeuse légère, qu' il faut pousser, qui broie l' herbe finement : pas de panier à vider !

- Arroseur par aspersion : Depuis ce printemps 2017, je décide d' utiliser des arroseurs par aspersion (réglés en pluie fine), pour ne plus m' épuiser à arroser pendant des heures et des jours. Je ne les utilise que le soir, entre 21 heures et 23 heures, et je n' arrose ainsi que tous les 10 jours. Utilisés à la tombée de la nuit, ils n' abîment pas plus les roses qu' une pluie légère. J' aurais dû les utiliser il y a des années ! (Photos en bas de page). Chaque asperseur possède 3 réglages (Photos) pour une utilisation précise.

 

UNEPARTPOETIQUEQUINOUSDISPENSEPLENITUDEFERVEUREXALTATION

"Nos vies sont polarisées entre... une part

prosaïque que nous subissons sans joie...

et d'un autre côté, une part poétique,

qui est tout ce qui nous dispense

plénitude, ferveur, exaltation,

et que nous trouvons dans l'amour, l'amitié,

les fêtes, les danses, les jeux.

Vivre, c'est vivre poétiquement"

- Edgar Morin -

- Soleil de minuit en Finlande -

- Photo de Takeru Coste que je remercie -

UNEPARTPOETIQUEQUINOUSDISPENSEPLENITUDEFERVEUREXALTATION

 

Sécateur
Sécateur
Détail
Ebrancheur
Ebrancheur
Détail
Scie courbe
Scie courbe
Détail
CisailleHaieDroite
CisailleHaieDro...
Détail
CisailleGazon
CisailleGazon
Détail
Serfouette
Serfouette
Détail
Griffes3Dents
Griffes3Dents
Détail
Transplantoir
Transplantoir
Détail
PelleTerreau
PelleTerreau
Détail
Pelle
Pelle
Détail
FourcheBêche
FourcheBêche
Détail
bêche
bêche
Détail
Arrosoir10Litres
Arrosoir10Litre...
Détail
TuteurParapluie
TuteurParapluie
Détail
TuteurColonne
TuteurColonne
Détail
PylôneFerBéton
PylôneFerBéton
Détail
PylôneTipi
PylôneTipi
Détail
Chaîne
Chaîne
Détail
Arche+Rehausse
Arche+Rehausse
Détail
TonnelleMétal
TonnelleMétal
Détail
SupportRosLiane
SupportRosLiane
Détail
TuteurPlastique
TuteurPlastique
Détail
TuteurMétal
TuteurMétal
Détail
TuteursCourbes
TuteursCourbes
Détail
SacCorneBroyée
SacCorneBroyée
Détail
CorneBroyée
CorneBroyée
Détail
EngraisBiologique
EngraisBiologiq...
Détail
Terreau
Terreau
Détail
PorteOutils
PorteOutils
Détail
GantsARosier
GantsARosier
Détail
ChaussuresJardin
ChaussuresJardi...
Détail
Lien Souple
Lien Souple
Détail
LienTuyauArmé
LienTuyauArmé
Détail
BordureStopHerbe
BordureStopHerb...
Détail
AntiRacines
AntiRacines
Détail
VoileHivernage
VoileHivernage
Détail
VoileRosierTige
VoileRosierTige
Détail
HousseHivernage
HousseHivernage
Détail
HoussePleureur
HoussePleureur
Détail
anti-taupe
anti-taupe
Détail
BordureBéton
BordureBéton
Détail
Pluviomètre
Pluviomètre
Détail
BorduresBois
BorduresBois
Détail
Niveau
Niveau
Détail
BrouetteEscabeau
BrouetteEscabea...
Détail
Arroseur
Arroseur
Détail
Rotation360°
Rotation360°
Détail
RéglagesArroseur
RéglagesArroseu...
Détail
 
 
Powered by Phoca Gallery