Porte-greffes

Les Porte-greffes : présentation

 


"Ne pas s'attacher ne veut pas dire

aimer moins les autres.

Au contraire, on les aime mieux,

car on est moins préoccupé par le besoin

de recevoir leur amour

en échange de celui qu'on leur donne.

On les aime tels qu'ils sont, eux,

et pas à travers le prisme

déformant de notre égo"

- Christophe André -

- Lovers Tryst - Rencontre amoureuse -

- Copyright Liza Paizis (lien) que je remercie -


 

Ballet Light [Lumière] - Chorégraphie de Maurice Béjart [1927-2007] - Musique Antonio Vivaldi [1678-1741] -

Danseurs Jorge Donn [1947-1992] et Yoko Morishita. Copyright Maurice BéjartJorge DonnYoko Morishita - Bejart Ballet Lausanne -


 

L' essentiel dans le choix d' un rosier, c'est le porte-greffe sur lequel il a été greffé !

 


<> TROIS ONGLETS :

 

- Onglet Présentation des porte-greffes sur cette page :

Comment reproduire un rosier.

Quelles sont les étapes du greffage.

Connaître son type de sol [acide - neutre - calcaire] pour un porte-greffe adapté.

 

- Sous onglet Les différents porte-greffes [lien] avec leurs PHOTOS :

Cet onglet présente les différents porte-greffes utilisés en France, aux USA et autres pays.

Les avantages et les handicaps de chacun d' entre eux. Leurs incompatibilités.

Les déceptions auxquelles l' on s' expose dans la culture de certains rosiers, selon leur porte-greffe.

 

- Sous onglet Questions [lien] :

Les questions que l' on doit se poser et demander au professionnel avant l' achat d' un rosier.

Mon étonnement et ma frustration devant l' utilisation d' un certain porte-greffe en France, malgré ses très nombreux défauts.

 


<> POUR REPRODUIRE UN ROSIER  :

 

* Le semis : on récolte le fruit rouge du rosier, le cynorrhodon, et l'on sème les graines qu'il contient appelées akènes.

Mais on ne peut pas avoir la garantie que le rosier semé sera identique au rosier d' origine (passage d'une abeille ou d' un pollinisateur pendant l' été…).

* Le bouturage : on prélève une partie de tige du rosier, et on met cette portion de tige en terre.

Le rosier obtenu sera identique à celui d' origine, mais les conditions de culture rendent le succès du bouturage aléatoire.

* Le marcottage : facile à réaliser. On met une branche souple (rosier couvre-sol, ou grimpant) en contact avec le sol.

La tige qui touche le sol est alimentée en sève et émet des racines.

Quand les racines sont formées, on coupe la branche. On obtient un autre rosier identique au premier.

* Le greffage : une variété de rosier – le greffon – est greffée sur un rosier botanique, ou rosier sauvage - le porte-greffe -

On dit greffer ou écussonner.

Un bourgeon (œil) du greffon est inséré dans la tige du porte-greffe.

Les porte-greffes des rosiers botaniques sont obtenus par semis des akènes (graines dans les cynorhodons) du rosier.

* Attention : on ne peut pas bouturer ou greffer un rosier sans l' autorisation de son/sa créateur/trice.

Les rosiers modernes sont protégés par un brevet international pendant 25 à 30 ans [Certificat d' Obtention Végétale].

Reproduire un rosier en vue de le commercialiser est puni par la loi, car c' est une contrefaçon.

 


<> QU'EST-CE QUE LE GREFFAGE ?

 

Une variété de rosier – le greffon - choisie pour la couleur, la forme, le parfum de ses roses, les caractéristiques de son feuillage et de sa végétation, est implantée dans la tige d' un rosier botanique.

Ce rosier botanique (ou un hybride de ce rosier botanique) est choisi comme porte-greffe, pour former les racines du rosier greffé.

Il s' adapte à tel climat, à tel type de sol, qu' il est vigoureux, ou résistant à telle maladie des rosiers.

Le porte-greffe puisera l' eau et les éléments nutritifs dans le sol. Il doit donc être adapté au sol.

 

Un rosier greffé est donc l' assemblage de deux rosiers, qui se complètent en principe dans leurs points positifs.

Le point de greffe fait la jonction entre les deux rosiers. Il est fragile.

 

Le greffage connaît de nombreux échecs, de l' ordre de 10 à 60 % selon le porte-greffe et divers aléas.

En effet, le greffon peut se dessécher et mourir, parce que la circulation de la sève ne s' établit pas entre le greffon et le porte-greffe.

Ou certaines pousses démarrent bien, mais présentent des malformations en forme de rosettes touffues qu' il faut éliminer.

 

Suivant le porte-greffe utilisé, le nombre de semaines en été où le greffage est possible sera plus ou moins long.

De plus, certaines variétés – les greffons - sont plus ou moins difficiles à greffer, et présentent un taux d' échec plus élevé que d' autres variétés.

(de même que certains rosiers se bouturent facilement, et d' autres difficilement).

 

L' étape suivante dans le greffage est de supprimer les branches du porte-greffe, en ne lui laissant que ses racines.

Quelquefois, la partie aérienne du porte-greffe repousse et il faut la supprimer manuellement, ce qui est difficile.

 

Au fur et à mesure des années, le point de greffe va s' élargir et fragiliser le rosier (je l' observe particulièrement sur les rosiers pleureurs).

Il est souvent recommandé de ne pas enterrer le point de greffe dans le sol

Mais je l' enterre de 2 cm, après discussion avec des créateurs/trices qui me l' ont recommandé, après l' hiver très froid de 2012.

 

CRÉATION : Le greffage est indispensable pour créer des rosiers qui n' existent pas dans la nature.

Les rosiers tiges et les rosiers pleureurs, qui présentent un tronc droit, dont la variété est greffée en haut de la tige.

Un rosier tige présente donc 2 points de greffes [PHOTOS (lien)] :

un 1er point de greffe au-dessus des racines sur lesquelles on greffe Canina Pfänder pour obtenir un tronc bien droit,

et un 2ème point de greffe en haut de la tige de Canina Pfänder, sur laquelle on greffe la variété qui fleurit.

 


<> QUEL TYPE DE SOL ?

 

* Pour savoir si un sol est acide ou calcaire, il faut connaître son pH (potentiel hydrogène). Pour cela, on fait analyser son sol, ou on observe les plantes qui y poussent naturellement.

Le pH peut aller de 0 à 14.

L' idéal est bien sûr d' avoir un sol dont le pH est autour de 7, c' est à dire neutre.

 

* Un sol de pH 5, ou moins de 5, est un sol acide, qui nécessite des plantes dites de "terre de bruyère", ou un porte-greffe de rosier adapté au sol acide.

Le jonc, la camomille romaine, le rumex, le bouton d' or, la pâquerette poussent sur les terres acides.

 

* Un sol de pH supérieur à 8 est dit alcalin, basique, ou calcaire.

Le lamier pourpre, le coquelicot, le trèfle blanc, le chardon poussent dans les sols calcaires.

 


<> SOURCES UTILISÉES POUR RÉDIGER CES PAGES :

 

- QUESTIONS posées à des créateurs/trices et professionnel/le/s de renommée internationale, en France et à l' étranger, au téléphone et par mail.

- Mes OBSERVATIONS de jardinière dans ma roseraie, dans mon travail de chaque jour...

- Site internet "Help Me Find" [Aide moi à trouver] (lien)

- Site internet Science Direct (lien)

- Site internet Promesse de fleurs (lien)

- Site Jardins de France (lien) 

- Site ASTREDHOR (lien) : Association Nationale des Structures d'Expérimentation et de Démonstration en Horticulture.

 

 


"Le plus grave, ce n'est pas d'échouer.

C'est de ne pas avoir essayé.

De toute façon, on ne peut jamais

se prémunir contre d'éventuelles souffrances,

car elles font partie de la vie.

Résister à cette réalité

ne fait que renforcer le mal-être.

C'est pourquoi les sages apprennent

à agir sur ce sur quoi ils ont prise,

non sur le cours extérieur des événements

mais sur la façon de les appréhender"

- Raphaëlle Giordano -

- Lotus Bud Mood - Atmosphère de lotus en bouton -

- Copyright Carol Cavalaris (lien) que je remercie -